Erreur 418

I'm a teapot O.O
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiche Ethel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michael Käferböck
Admin
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 30

MessageSujet: Fiche Ethel   Lun 21 Mai - 3:39

CARTE
D'IDENTITE











© avatar



    NOM : écrire ici

    PRENOM : Ethel

    ALIAS ET SURNOM : N/A

    AGE : 27

    DATE DE NAISSANCE : 31 août 1984
    METIER : Agente scientifique

    NATIONALITE : Américaine

    GENRE : Féminin

    CLAN : B.A.M.




Pouvoirs :


  • Description :

    Chemorésistance [Pouvoir passif] : Le corps d’Ethel anéantit, pour ainsi dire, toute substance étrangère à la jeune femme (et non-essentielle à sa survie). Peu importe leur nature, toxique ou non, elle en est immunisée. Il en est ainsi de l'absorption cutanée tout comme de l’ingestion ou de l’inhalation de substances « toxiques ». Dans un endroit excessivement enfumé, par exemple, ses voies respiratoires ne seraient pas irritées par la fumée comme ce devrait normalement être le cas ; toutefois, la plus faible concentration de l’air en oxygène l’affecterait comme tout le monde : l’effet serait le même que si elle se situait au sommet d’une très haute montagne (souffle plus court et saccadé, etc). De la même façon, elle pourrait manger sans problème des aliments avariés sans craindre de tomber malade, mais les comprimés d’acétaminophène ou, en fait, toute autre forme de drogue ou de médicament sont sans effet, puisqu’ils sont éliminés dès leur absorption par le système digestif de la mutante. À son plein potentiel, son pouvoir immuniserait Ethel contre virtuellement toute agression d'origine physicochimique, autant subatomique que supra-moléculaire, c'est-à-dire autant au niveau des empoisonnements que des irradiations, autant aux "brûlures chimiques" qu'aux agents asphyxiants et anoxiants. Toutefois, les agressions purement physiques (coupures, coups, etc) ou biologiques (tumeurs, parasitisme, agents infectieux) l'affectent comme n'importe qui d'autre. Aux yeux de la jeune femme, ce pouvoir est une évolution de l’hypersensibilité de son système immunitaire : la fillette qu’elle fut
    souffrait de nombreuses allergies durant son enfance, mais son pouvoir mis peu à peu fin à ce problème.


    Contrôle d'agents physico-chimiques [Pouvoir agressif] : En complément de son pouvoir de résistance, Ethel a la capacité de créer, et éventuellement de contrôler différentes substances avec lesquels elle a déjà été en contact. Si la sécrétion cutanée est la plus simple, il lui est également possible d’envenimer ses ongles ou ses dents, voire même sa salive ou son haleine. Le pouvoir de contrôle des toxiques permet également, une fois à terme, de produire des toxines à vue, ou de transformer une substance inoffensive en poison, d’en modifier la quantité et l’aspect
    (faire un gel, une pommade, etc) ainsi que la position, en une sorte d’effet télékinétique primitif. Éventuellement, elle pourrait même contrôler son système endocrinien ou se transformer elle-même en une espèce d’élémental "empoisonné", à l’image des tas de boue radioactifs dans les séries pour enfant.
  • Niveaux de maitrise :

    Le pouvoir de résistance d’Ethel est plus développé qu’elle ne le suppose. De nature prudente, Ethel n’a jamais trop aimé jouer avec ses limites. Néanmoins, son organisme est en état de résister à virtuellement n’importe quel venin d’origine biologique, médicaments compris, en des doses une centaine de fois plus élevées que la dose létale habituelle chez l’humain. Sa résistance aux poisons minéralogiques (inorganiques) est plus limitée : son seuil de tolérance est assez élevé pour nécessiter des substances corrosives (acides, bases, agents oxydo-réducteurs) en quantité très élevée avant qu’Ethel ne soit affectée par leur présence. Toutefois, son système ne serait pas actuellement efficace contre l’ingestion de cyanure ou d’autres poisons aussi violents en des doses seulement 5 ou 10 fois supérieures à la dose létale. Au niveau des radiations, la jeune femme n’est pas affectée par les rayonnements faiblement énergétiques, comme les UVs, et seulement par ceux-ci, mais elle l'ignore.





Caractère
:




  • Mental :

    (N’oubliez pas
    d’inscrire une partie décrivant les sentiments de votre personnage face à
    sa mutation (pour mutants) ou face aux mutants (pour humains). Au moins 6
    lignes pleines.)



Dernière édition par Michael Käferböck le Jeu 31 Mai - 2:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
Admin
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Fiche Ethel   Lun 21 Mai - 3:40

Et je déteste le HTML...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremiah Harnolds
Admin
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Fiche Ethel   Lun 21 Mai - 9:41

t'as bien coché dans ton profil, partie préférences, "toujours accepter le html" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://indiaral.bbactif.com
Michael Käferböck
Admin
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Fiche Ethel   Lun 21 Mai - 17:12

Grr non!
Je pensais que ce l'était automatiquement.
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
Admin
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Fiche Ethel   Sam 26 Mai - 16:17

De toute manière, ca le fait encore!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
Admin
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Fiche Ethel   Mar 29 Mai - 6:24

Après les examens finaux, qu’elle réussit haut
la main, malgré qu’ils se soient moins bien déroulés qu’à son habitude, Ethel
eut droit à une journée de répit bien mérité avant le fameux bal. L’instant le plus important de la vie de
toutes les jeunes filles de son âge. Inutile
de préciser que la veille de cette veillée importante, elle dormit peu, et d’un
sommeil fortement agité. Lorsque le
soleil filtra à la fenêtre, elle voulut se relever à moitié dans son lit, afin
de lire une revue à potin et de se changer ainsi les idées, mais elle s’aperçut
que ses draps étaient complètement tachés au niveau des pieds et des mains. Son odorat s’éveillant peu à peu, elle
reconnut l’odeur caractéristique de l’acétone.
Jetant les draps par-dessus elle et se levant rapidement, Ethel observa
ses mains, puis ses pieds, pour se rendre compte que des gouttes du même rose
qui tachait sa literie s’écoulait tranquillement du bout de ses doigts. Une seconde d’analyse plus tard, elle
constatait qu’il s’agissait de vernis qui coulait de ses ongles. Qui en était même sécrété. Chouette, cela réglait un problème pour ce
soir, mais… ça en créait un autre foutument gros en même temps –et il ne s’agissait
pas de l’état déplorable de ses draps. Elle
parvint, non sans mal et au bout de grands efforts de concentration, à faire
cesser cet écoulement, puis fit une lessive, en espérant ne pas se retrouver
avec des draps rose bonbon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégoire Delibes
Admin
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 21/05/2012

MessageSujet: Re: Fiche Ethel   Mar 29 Mai - 13:07

moi ça me dégoute ce pouvoir ! Berk !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
Admin
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Fiche Ethel   Jeu 31 Mai - 2:16







© avatar




NOM : James

PRENOM : Ethel

ALIAS ET SURNOM
: N/A

AGE :
27

DATE DE NAISSANCE
: 31 août 1984

METIER : Agente scientifique (pharmacotoxicologue)

NATIONALITE : Américaine

GENRE : Féminin

CLAN : Membre du B.A.M.






Pouvoirs
:







  • Description :

Description
Physique :







  • Apparence :

    Ethel est une jeune femme qui porte une attention particulière à son apparence : elle est toujours maquillée et, en raison de son pouvoir, ne se salit virtuellement jamais. Son teint chocolat, ses yeux noirs grands ouverts sur un monde qui ne peut qu’assouvir sa nature curieuse, ses lèvres épaisses au sourire
    facile lui confèrent un charme discret, bien qu’elle ne soit pas non plus une coqueluche. Sa longue et
    épaisse chevelure est très certainement ce dont elle est le plus fière. Elle porte généralement un foulard ou un bandeau coloré dans ses cheveux noirs.
    Adepte des tresses, elle varie tout de même souvent sa coiffure. Son nez est court et fin,
    à la fois discret et harmonieux avec le reste de son visage. Ses oreilles sont souvent décorées de
    boucles variées et colorées qui s’agencent à d’autres accessoires.


  • Signes Particuliers :

    La jeune femme étant d’une nature discrète, elle n’arbore aucun signe distinctif apparent. Elle se fond
    même plutôt bien dans la masse.





Caractère
:




  • Mental :

    (N’oubliez pas
    d’inscrire une partie décrivant les sentiments de votre personnage face à
    sa mutation (pour mutants) ou face aux mutants (pour humains). Au moins 6
    lignes pleines.)





Histoire:
T
alents Particuliers :

  • Ethel possède une licence en biochimie et un master en pharmacotoxicologie.
  • Possessions :
    Son emploi lui permet de vivre convenablement, mais elle ne possède que peu de choses en raison de son âge relativement jeune et des dettes d’études qu’elle rembourse toujours.
    Mis à part le mobilier de son appartement, son chat et son vélo, elle ne possède rien de valeur.

  • Biographie :

    Deuxième et dernière enfant d’une famille moyenne de Détroit, Ethel a eu la chance de grandir dans un environnement sain au noyau familial très fort. Sa mère était employée aux ressources humaines d’une compagnie automobile multinationale et son père était relationniste pour une agence de publicité. Tous deux ont toujours été très protecteurs envers le fruit de leur chair et il n’est donc pas surprenant de savoir que la fillette grandit dans un petit cocon doré, serein et à l’abri des inquiétudes en tous genres que se partageaient pourtant ses parents. Son frère aîné, Russel, a fini par prendre le pli et endosser le rôle de garde du corps de sa sœur.

    Non pas qu’elle ait besoin d’être défendue pour une raison quelconque. Elle était brillante, mais assez sociable pour qu’on n’en fasse pas un plat. Seulement voilà, elle n’avait pas une santé forte et semblait collectionner les allergies comme d’autres enfants collectionnent les papillons, les billes ou les autocollants : on lui en trouvait une nouvelle presque à chaque mois. Et son frère terrorisait quiconque s’approchait d’elle avec une cacahuète ou un bouquet de fleur.

    Elle grandit ainsi, naïve et insouciante, tantôt aussi immature que seul un enfant gâté sait l’être, tantôt étonnamment mature pour son âge. Ethel passait ses niveaux l’un après l’autre, animée d’une vivacité d’esprit et d’une curiosité qui l’encourageaient à questionner son monde et à vouloir toujours apprendre à
    mieux le connaître. Au lycée, son professeur de science dénota son caractère méthodique et organisé, très
    scientifique, et conseilla à ses parents de l’encourager à poursuivre dans cette branche.

    L’adolescence apporta son lot de tracas. De petite fille mignonne, elle devint une jeune demoiselle
    coquette, aimant monopoliser la salle de bains pendant de longs moments pour se faire belle. Cela irritait
    certes sa mère et causait de fréquentes querelles avec Russel, surtout lorsqu’il revenait des entraînements de football. Les idéaux d’Ethel se voyaient de plus en plus souvent confrontés à une réalité qui n’était pas souvent aussi facile et polie que ce à quoi le prétraitement de ses parents l’avait habituée. Elle avait beau être ouverte et intéressée, elle n’arrivait jamais à comprendre les injustices qu’elle voyait, aussi petites fussent-elles. Et pourtant, de bien plus importantes lui passaient parfois au visage sans qu’elle ne s’en aperçoive.

    Et puis, source de joie : avec les hormones en bourgeonnement, ses allergies diminuaient, se calmaient, régressaient à vue d’œil! Mauvaise nouvelle : ce qu’elle croyait être des oublis d’étourderie arrivait de plus en plus fréquemment. En pleine journée, elle s’apercevait qu’un de ses ongles n’avait plus de vernis. Elle avait dû l’oublier ce matin. Oh, pourquoi le savon ne moussait plus? Elle avait oublié de vernir une main entière? Elle devait sérieusement cesser de penser au beau Tyler. Pourquoi les antibiotiques refusaient-ils de faire effet? Mais elle était certaine qu’elle avait déjà verni sa main droite! Aussi bien recommencer… mais eh! La gauche s’effaçait au fur et à mesure.

    Un hurlement. Qu’est-ce qui lui arrivait? Était-elle un monstre pour absorber le vernis de la sorte? La mère d’Ethel arriva dans sa chambre en courant, l’air affolée. La jeune mutante prétexta qu’elle avait abimé sa couverture neuve en échappant la bouteille de vernis à ongle et sa mère parut perplexe, mais ne dit rien. Au pire trouverait-elle la réaction de sa fille exagérée. Et la semaine suivante, elles avaient La discussion.
    Quant à expliquer pourquoi elle ne portait plus de maquillage, Ethel prétextait généralement que les pharmaceutiques étaient immorales, cruelles et leurs produits, nocifs.

    Elle savait ses parents bienveillants et connaissait assez leurs valeurs pour dire qu’ils étaient assez ouverts d’esprit pour ne pas juger un arbre à son écorce, pour ne pas catégoriser les gens, pour… pour accepter que leur fille soit une mutante? De telles histoires courraient… des parents qui reniaient leurs enfants, les
    mettaient à la porte, ou… ou même pire. Aussi bien ne rien dire. Elle choisit de porter ce secret pour elle-même plutôt que de risquer de perdre tous ceux qu’elle avait de plus chers. Après tout, qu’est-ce que c’était, un peu de maquillage et de superficiel contre la famille? Elle était assez forte pour contrôler
    cette peur ridicule de faire un faux pas et d’être découverte. Que l’on s’aperçoive qu’elle était différente.

    La meilleure solution qu’elle trouva fut de devenir le plus discrète possible, et de se lancer dans les études à en perdre son âme. Ses parents avaient beaux être fiers de ses résultats académiques, ils s’inquiétaient néanmoins pour sa vie sociale qui s’effritait. Ils encourageaient la jeune fille à passer plus de temps avec des amis qu’elle perdait de toute manière de vue, tranquillement, sans qu’elle ne s’en rende vraiment compte. Oh, elle ne fut jamais complètement seule, mais son cercle d’amis se trouva simplement
    plus limité. Elle songea bien un instant à visiter cette mystérieuse école pour mutant, mais n’en fit rien, trop craintive face à l’idée de dévoiler ainsi son jeu.

    Studieuse, elle envoya de nombreuses demandes d’admissions dans différentes universités et fut fortement impressionnée d’avoir été acceptée à chacune. Elle avait décidé de suivre un cursus en biochimie, persuadée que celui-ci lui permettrait de mieux comprendre son pouvoir et de s’y familiariser. Choisissant de poursuivre ses études à Yale, Ethel commença à planifier sa nouvelle vie à New Haven, loin de ses
    parents, dès qu’elle envoya sa réponse. Ce fut probablement l’une des périodes les plus riches
    émotionnellement de toute sa vie. L’acquisition de sa liberté, un départ dans une nouvelle vie, de
    nouvelles expériences à vivre, mais aussi devoir tout laisser derrière elle, se lancer dans l’inconnu les yeux fermés, n’avoir le soutient de sa famille qu’à distance. Et si elle ne se montrait pas à la hauteur et échouait? Et si elle se retrouvait complètement seule, sans famille ni amis?

    De toute manière, avant de s’en faire pour cela, elle devait terminer son année et se rendre au bal de graduation. Toutes les autres filles allaient avoir un décimètre de maquillage sur le visage, des ongles multicolores et une tonne d’aérosols dans les cheveux. Sauf que son fichu pouvoir l’empêcherait de remplir aucun de ces critères. Aussi bien dire qu’elle serait la risée de la soirée. Qu’au quotidien elle fasse la fière et prétende avoir abandonné les fonds de teints et autre maquillage pour des raisons purement environnementale, ca allait. Mais l’argument fondrait comme neige au soleil sous les regards mesquins de ses collègues de classe.

    Prenant son courage à deux mains et son courage sur ses épaules, Ethel décida tout de même qu’elle se présenterait quand même au bal, accompagnée par son meilleur ami.

    Après les examens finaux, qu’elle réussit haut la main, malgré qu’ils se soient moins bien déroulés qu’à son habitude, Ethel eut droit à une journée de répit bien mérité avant le fameux bal. L’instant le plus important de la vie de toutes les jeunes filles de son âge. Inutile de préciser que la veille de cette veillée importante, elle dormit peu, et d’un sommeil fortement agité. Lorsque le soleil filtra à la fenêtre, elle voulut se relever à moitié dans son lit, afin de lire une revue à potin et de se changer ainsi les idées, mais elle s’aperçut que ses draps étaient complètement tachés au niveau des pieds et des mains. Son odorat s’éveillant peu à peu, elle reconnut l’odeur caractéristique de l’acétone. Jetant les draps par-dessus elle et se levant rapidement, Ethel observa ses mains, puis ses pieds, pour se rendre compte que des gouttes du même rose qui tachait sa literie s’écoulait tranquillement du bout de ses doigts. Une seconde d’analyse plus tard, elle constatait qu’il s’agissait de vernis qui coulait de ses ongles. Qui en était même sécrété. Chouette, cela réglait un problème pour ce soir, mais… ça en créait un autre foutument gros en même temps –et il ne s’agissait pas de l’état déplorable de ses draps. Elle parvint, non sans mal et au bout de grands efforts de concentration, à faire cesser cet écoulement, puis fit une lessive, en espérant ne pas se retrouver avec des draps rose bonbon.

    La tête appuyée contre le mur face à la machine à laver, fixant un point quelconque au plafond, Ethel tentait de relativiser. Elle savait certes déjà qu’elle était une mutante, mais il y avait une marge entre savoir qu’on fait disparaître des substances, et savoir qu’elles peuvent couler par nos doigts! Si elle se mettait à dégoutter de la sorte, au beau milieu de la rue. Ou pire, sur la piste de danse! La
    solution? Porter de jolis gants. Le temps qu’ils se remplissent de liquide, elle aurait le temps de se rendre à la salle de bain. Sauf que personne ne pourrait voir sa magnifique manucure. Tant pis. Elle apprendrait à gérer ce pouvoir plus tard. Pour l’instant, elle avait un bal à fêter.

    Rien d’incommodant n’arriva ce soir-là, ni durant les journées suivantes. À vrai dire, elle en vint à douter qu’elle eut un second pouvoir, jusqu’à ce qu’un soir, en fermant les caisses au petit marché où elle travaillait, les billets de banque se mettent à coller sur ses doigts. Il fallut quelques dizaines de minutes à sa peau pour que la colle qu’elle avait suée s’évanouisse et que les billets retombent, en prenant bien soin de se laisser porter par les courants d’air. Elle décida alors de prendre ce malheureux pouvoir à bras le corps
    et de le maitriser le plus rapidement possible : elle ne serait pas toujours assez chanceuse pour se retrouver chaque fois seule.

    Ainsi, dès qu’elle avait un moment de libre, Ethel le passait à tenter de créer du vernis, de la colle, de la cire, une pommade… Ainsi, à la fin de l’été, elle ne connaissait plus de fuites avec son pouvoir et pouvait presque créer ce genre de substances courantes selon son bon gré. À la condition d’avoir un environnement
    favorable, exempt de tout stress. Bref, assez pour la satisfaire –et se maquiller mutaniquement- avant de
    commencer sa nouvelle vie à l’Université.

    Ses parents vinrent aider Ethel à déménager dans une petite colocation, avec trois autres filles et deux garçons. Ils aidèrent à peindre et aménager la chambre et alors que les parents étaient partis au restaurant pour prendre une commande à l’auto au dîner, Russel renversa un pot de peinture
    (heureusement presque vide) de l’escabeau et celui-ci aspergea la mutante. Et devant les yeux ahuris du garçon, la peinture disparut de la peau de sa sœur. Il eut l’air ahuri quelques secondes puis, comme si la peinture était toujours là, il tendit un chiffon à Ethel et lui ordonna de se laver avant que ça ne sèche. Ce fut cette version –selon laquelle sa sœur s’était nettoyée assez rapidement pour qu’il n’y ait plus traces de quoi que ce soit- qu’il raconta au retour des parents. Malgré cette attention aimable, il évitait le regard de sa sœur et parlait moins qu’à son habitude. Ethel elle-même était nerveuse et plutôt muette, toute concentrée qu’elle était à faire comme si rien ne s’était produit.

    Ce fut le lendemain, lorsque sa famille repartit pour Détroit, que Russel décida de prendre sa sœur à part pour lui parler. Son air grave ne laissait appréhender rien qui vaille. Ethel n’avait jamais vu son frère aussi
    solennel.
    « Tu sais comment papa et maman ont toujours dit que c’était important d’avoir de bonnes valeurs et tout… Ils disent toujours que le racisme est intolérable pour tout le monde et envers tout le monde. Par rapport à hier, c’est pareil je crois. Faut pas faire de discrimination, tu restes ma p’tite sœur. »

    Il lui fit alors la bise et la serra contre elle, mais lorsqu’Ethel jugea que c’était le temps de la libérer de cette étreinte, Russel lui murmura à l’oreille.
    « Tu sais, Olivia… »
    « Ta copine? »
    « Ouais, ben en fait, c’est pas ma copine. »
    « Depuis quand? »
    « Tu te souviens de son frère, Chris? C’est lui, mon copain. »
    « C’est terrible! marmonna Ethel en tapotant l’épaule de son grand frère. Tu as déjà dit les meilleures choses que j’aurais pu te dire! »

    Elle laissa alors échapper, sans trop savoir pourquoi, un gloussement qui se transforma en éclat de rire contagieux mêlé de sanglots. Après tout, c’était un long au revoir.

    Durant sa License, Ethel redevint la jeune fille coquette et sociale qu’elle était enfant, mais l’adolescente discrète était toujours présente. Elle détestait être mise de l’avant ou attirer l’attention d’une quelconque manière que ce soit. Elle s’en tira bien, allant à quelques fêtes, mais n’abusant pas non plus pour conserver son excellente moyenne. Moyenne qui lui permit tour à tour d’obtenir deux stages dans une entreprise médico-légale, ainsi qu’une admission en master de pharmacotoxicologie. Master durant lequel elle eut même l’occasion de passer un semestre à Cambridge, pour compléter sa formation auprès d’éminents experts en sa matière.

    Ses résultats académiques et ses excellentes références lui permirent d’obtenir un emploi gouvernemental, tantôt envoyée au sein de la FDA ou du ministère de l’environnement. Toutefois, lorsqu’elle entendit parler de la fondation du BAM, Ethel n’hésita pas un instant et y posa sa candidature. Peu importe qu’un poste scientifique soit ouvert ou non, c’était là qu’elle voulait travailler.

(N'oubliez pas que votre histoire doit s’insérer dans l’univers de notre forum.
Au moins 14 lignes pleines. Si vous avez besoin qu'un joueur joue une personne
qui fait partie de votre histoire, postez-le ICI).
N'oubliez pas non plus d'intégrer votre histoire au background actuel du forum ici



Avatar:
Fatou N’Diaye

Personnage Marvel
?
:
Oui [] Non [x]

Double/Triple Compte? : Oui [] Non [x]

Si oui, Qui ? :

Pseudo : Gilvert

Votre Age
: 25

Comment avez vous connu le Forum
?
: Par Wiccan et les trois Ashfield





Commentaire personnel : je
ne veux pas jouer les balourds, mais il y a plusieurs liens sur la fiche qui ne
fonctionnent pas, mais peut-être n’est-ce que de chez moi?




Voilà des petits conseils afin de réaliser la fiche de présentation pour ceux
qui seraient perdus avec le html (n'hésitez pas à demander si vraiment vous n'y
arrivez pas) :



  • Ne paniquez pas!!!!
  • Copiez collez le code
    fourni à continuation dans votre post
  • Cliquez sur
    "prévisualisation", la fiche modèle s'affiche
  • Remplissez les informations
    aux endroits indiqués ( à la place de "écrire ici"), en
    respectant bien les indications fournies dans la fiche aide (disponible
    ici), ainsi que le nombre minimum de lignes exigé.
  • Remplacez l'url de l'image
    fournie (entre les balises [img] et [ /img]) par l'url de votre avatar,
    ainsi que le copyright s'il y a lieu. Votre avatar doit faire 200*400
  • Relisez bien le règlement
    une dernière fois ^^
  • Et postez...Le tour est
    joué!


Dernière édition par Michael Käferböck le Jeu 31 Mai - 5:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
Admin
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Fiche Ethel   Jeu 31 Mai - 2:16

et désolé pour la mise en forme... mais bio terminée Very Happy vous en pensez quoi? ya des québécismes a retirer, cest clair? pas trop quétaine? (surtout le frère)...
Etc!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
Admin
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Fiche Ethel   Jeu 31 Mai - 14:53

Mental :
Ethel a beau être d’une nature sociable et sympathique, elle se montre généralement, et ce depuis sa mutation, secrète et ne parlera de sa famille, de ses joies ou de ses problèmes qu’à très peu de personnes. Elle préfère partager les bons moments de son entourage que les siens, tout comme elle préfère supporter ses proches plutôt que demander du support autour d’elle. Ses traits de caractères curieux et méthodiques ont trouvé leur plein épanouissement durant sa formation et sa carrière scientifique, mais il ne faut pas croire que c’est parce qu’elle est une jeune femme posée et prudente qu’Ethel ne se montre pas parfois spontanée, ou immature. C’est sans oublier, non plus, sa nature coquette, voire superficielle. Le tout, associé –ou instiguant, selon l’opinion de l’observateur- à un trouble obsessif-compulsif rend la demoiselle un peu maniaque. Tout doit être parfait, ordonné, et à sa place. Sinon, le plaisir est moins grand, l’efficacité moins bonne ou le résultat général moins bien. Autrement, Ethel est une fille bien élevée et relativement altruiste. Par habitude et par l’influence de ses divers groupes d’amis, c’est aussi une écologiste modérée, qui fait de son mieux pour bien traiter la planète, sans embêter qui que ce soit avec ça.

Face à son pouvoir, elle se montre encore plus discrète qu’avec le reste de sa vie privée. Rare sont les gens qui se douteraient que la jeune femme soit un de ces « monstres mutants ». Attention, elle n’a pas honte de sa mutation, elle est simplement prudente et préfère ne pas s’attirer d’ennuis en se vantant de son don. Toutefois, étant d’une nature honnête, elle ne mentira pas si on lui pose directement la question, et affirmera bien sa nature. Si la découverte de son pouvoir fut difficile pour l’adolescente –pour des raisons assez puériles-, maintenant qu’elle le maîtrise bien, elle le considère davantage comme un mode de vie qu’une tare ou un don.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiche Ethel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche Ethel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erreur 418 :: Pas Role Play :: Blabla & co-
Sauter vers: